ruban

ruban [ rybɑ̃ ] n. m.
• 1260; moy. néerl. ringhband « collier »
1Étroite bande de tissu, servant d'ornement, d'attache. Ruban de coton, de velours, de soie. Ruban qui retient les cheveux. Nœud de rubans. bouffette, chou, coque, rosette. Fleurs, paquet attachés par un ruban. faveur; bolduc. Garnir de rubans. enrubanner. Rubans servant de bordure, de garniture. liseré; extrafort, galon, ganse. Ruban de chapeau. Ruban de gros-grain. gros-grain. Collectivt Du ruban. Acheter deux mètres de ruban. Loc. Le ruban bleu : trophée symbolique décerné aux transatlantiques à l'occasion d'un record de vitesse. — Fig. Détenir le ruban bleu (de qqch.),une supériorité dans un domaine (cf. Avoir le pompon).
2Cette bande de tissu servant d'insigne à une décoration. Le ruban de la Légion d'honneur : insigne de chevalier. Le ruban et la rosette.
3Bande mince et assez étroite d'une matière flexible. Mètre (à) ruban (de toile cirée, de métal flexible). Ruban isolant ( chatterton) . Ruban adhésif. 2. scotch. Ruban servant à froncer, à plisser des rideaux. ruflette. Le ruban encreur d'une machine à écrire, d'une imprimante. Absolt Il faut changer le ruban. Scie à ruban.
Ruban magnétique, qui sert à enregistrer les sons ou sert de support à l'enregistrement des données dans un ordinateur. ⇒ 1. bande.
4Ruban d'eau : plante aquatique à feuilles rubanées. ⇒ rubanier, sparganier.
5Arts Motif décoratif rappelant un ruban enroulé, caractéristique du style Louis XVI.

ruban nom masculin (moyen néerlandais ringhband, collier) Ornement de tissu, plat et étroit, en fibres naturelles ou synthétiques ou en fils de métal ductile. Bande étroite et mince d'une matière souple ou flexible : Ruban adhésif en plastique. Littéraire. Ce qui s'étend en longueur et présente l'aspect d'un ruban : La rivière déroule son long ruban. Architecture et Arts décoratifs Ornement figurant un ruban qui s'enroule en spirale autour d'une tige. Matériel de bureau Bande de papier carbone ou de tissu imprégné d'encre grasse, qui permet l'impression dans les machines à écrire, les calculatrices imprimantes et les imprimantes d'ordinateur. Décorations Marque d'une décoration formée d'un morceau de ruban et qui se porte à la boutonnière gauche. Métallurgie Fer feuillard dont la largeur est plus faible que celle du feuillard ordinaire et que l'on obtient au laminoir. Outillage Scie à ruban. Textiles En préparation de filature, ensemble de fibres textiles discontinues avant l'application de la torsion. Topographie Boîte circulaire dans laquelle est enroulé un ruban gradué de 10, 20 ou 50 m, servant à mesurer les distances. ● ruban (expressions) nom masculin (moyen néerlandais ringhband, collier) Le ruban bleu de quelque chose, symbole d'un résultat exceptionnel, d'une réussite en quelque domaine : Pays qui détient le ruban bleu de la croissance. Le ruban rouge, la Légion d'honneur (familier). Le ruban violet, les palmes académiques (familier). Ruban perforé, synonyme de bande perforée. Ruban bleu, trophée symbolique accordé au paquebot qui traversait le plus rapidement l'Atlantique entre Bishop Rock Light-house, en Grande-Bretagne, et le phare d'Ambrose, au S.-E. de New York, aux États-Unis. (Il a été décerné pour la dernière fois, en 1952, à l'United States.) Ruban de Reil, synonyme de lemniscus. ● ruban (synonymes) nom masculin (moyen néerlandais ringhband, collier) Ornement de tissu, plat et étroit, en fibres naturelles ou...
Synonymes :
Informatique. Ruban perforé
Synonymes :
- bande perforée

ruban
n. m.
d1./d Bandelette de tissu, mince et étroite. Abat-jour orné d'un ruban de soie.
d2./d Petit morceau de tissu que l'on porte à la boutonnière comme insigne de décoration.
d3./d Bande étroite (de métal, de tissu, etc.). Ruban d'une machine à écrire. Scie à ruban. Ruban d'arpenteur.

⇒RUBAN, subst. masc.
A. — 1. Bande de tissu, plus ou moins étroite, de longueur variable, servant de lien ou d'ornement. Le pur corsage aux tulles jaunis, aux rubans passés (NERVAL, Filles feu, Sylvie, 1854, p. 606). Il tira de son gilet un monocle à ruban de moire (DUHAMEL, Suzanne, 1941, p. 83). V. adorner ex. 2, capeline ex. 1, chou B 2 ex. de Dumas fils, jarretière ex. 2.
SYNT. Ruban fané, neuf; ruban blanc, bleu, lilas, mauve, noir, ponceau, pourpre, rose, rouge, vert; rubans multicolores, unis; ruban d'argent, d'or; ruban de coton, de fil, de gros-grain, de satin, de soie, de tulle; ruban d'un chapeau; bout de ruban; flot de rubans (v. flot2); garniture de rubans; nœud de ruban(s); bonnet garni de rubans; lettres attachées avec un ruban; paquet entouré d'un ruban; nouer un ruban; retenir ses cheveux avec un ruban.
Au sing. [Précédé d'un art. partitif] Cette bande de tissu vendue au mètre. Pièce de ruban; acheter, mesurer, vendre du ruban. Les deux amis (...) chargèrent leur hôte de leur faire coudre une vingtaine de mètres de ruban à chacun de leurs chapeaux (DUMAS père, Monte-Cristo, t. 1, 1846, p. 520).
HIST. DU COST. Ruban de queue. Au XVIIIe s., ruban avec lequel les hommes attachaient leur chevelure sur la nuque. (Dict. XIXe et XXe s.).
P. anal., vieilli. Route en ligne droite qui s'étend à perte de vue. Le maître de poste, (...) assis au point culminant de ce pont, pouvait, (...) parfaitement embrasser ce qu'en termes de son art on nomme un ruban de queue (BALZAC, U. Mirouët, 1841, p. 4).
P. méton. Trajet. Bon (...) maintenant au faubourg Saint-Germain (...). Plus que cela de ruban de queue, merci! — dit le cocher avec une colère contenue (SUE, Juif errant, 1844-45, p. 67).
2. En partic.
a) Insigne d'une dignité dans un ordre honorifique, consistant en un petit ruban; p. méton., titre, dignité dans un ordre honorifique. Il a une calotte noire sur la tête, un ruban de la Légion d'honneur à la boutonnière (GONCOURT, Journal, 1865, p. 148). La grande majorité des hommes appartenait à l'armée (...) ils plastronnaient, la tunique barrée de rubans multicolores (MARTIN DU G., Thib., Épil., 1940, p. 804). V. aigle ex. 51.
Ruban rouge. Insigne de chevalier dans l'ordre de la Légion d'honneur; p. méton., le ruban (rouge), la Légion d'honneur. Arborer un ruban rouge; avoir, recevoir le ruban. Voilà ce que coûtait le fatal ruban rouge mis par le roi à la boutonnière d'un parfumeur (BALZAC, C. Birotteau, 1837, p. 221) :
D'un voyage à Paris, il revint l'œil voilé, parce que Davout d'Auerstaedt, grand chancelier de la Légion d'honneur, lui avait enlevé son ruban rouge pour le remplacer par une rosette. — Tu ne pouvais pas me la demander, vieux? Je n'avais pas demandé le ruban non plus, répondit légèrement mon père.
COLETTE, Sido, 1929, p. 101.
Ruban violet. Insigne de chevalier dans l'ordre des Palmes académiques; p. méton., les Palmes académiques. Obtenir le ruban violet. On entend à Paris des gens ornés de gants et peut-être de rubans violets dire:sette sous, cinque francs: le malheureux sait l'orthographe, hélas! et il le prouve (GOURMONT, Esthét. lang. fr., 1899, p. 124).
b) Le ruban bleu
[Dans une compétition]
HIPP. Prix du Derby d'Epsom. Disputer le ruban bleu (Lar. 20e).
MAR. V. bleu I C.
P. anal. Symbole d'une performance, d'une supériorité dans un domaine déterminé; p. méton., cette supériorité; record de quelque chose. Des millions de logements neufs ont été construits, des villes nouvelles sont nées, la France détient le « ruban bleu » de la construction (L'Express, 24 mai 1976, p. 26, col. 2).
3. ARTS DÉCOR. Motif décoratif en relief, figurant un ruban. Un baromètre ovale, à bordure noire, enjolivé par des rubans de bois doré (BALZAC, E. Grandet, 1834, p. 28). Des décors [de porcelaine] uniquement composés de motifs ornementaux comme les croisillons, les rubans pliés, les lambrequins (G. FONTAINE, Céram. fr., 1965, p. 110).
En partic. Ornement d'une moulure, représentant un ruban enroulé autour d'une baguette. (Dict. XIXe et XXe s.).
B. — P. anal.
1. a) Mince fragment de bois, dont la forme rappelle celle d'un ruban. Un monceau de ces menus copeaux et de ces rubans de bois que les menuisiers enlèvent de leurs planches en rabotant (SAND, Compagn. Tour de Fr., 1840, p. 42). V. ételle ex. de Erckmann-Chatrian.
b) Bande mince de matière souple, servant à divers usages; objet fabriqué, de forme allongée et étroite. Ruban adhésif, gradué, isolant; ruban métallique; ruban d'acier, de papier. Un rouleau de ruban caoutchouté collant et un ruban de chatterton, pour isoler les joints et branchements (Lar. mén. 1926, p. 520). Les microphones (...) comportent deux éléments: un organe de commande, membrane ou ruban mobile (...) et un circuit électrique (MATRAS, Radiodiff. et télév., 1958, p. 18).
Ruban (d'une machine à écrire, d'une imprimante). Bande de papier carbone ou de tissu imprégné d'encre grasse, servant à l'impression sur le papier des caractères frappés. Changer de ruban. Un ruban encreur qui imprime le texte sur les feuilles de papier blanc (PETHOUD, Organ. industr. et comm., 1931, p. 189).
Spécialement
ARMUR. Spirale d'acier, qui forme le canon d'une arme à feu. (Dict. XIXe et XXe).
AUDIO-VISUEL, INFORMAT.
Ruban magnétique. Synon. de bande magnétique (v. bande1). L'enregistrement sur ruban magnétique de toutes les informations (Hist. gén. sc., t. 3, vol. 2, 1964, p. 583).
Ruban perforé. Synon. de bande perforée (v. bande1). Quand nous parlons de ruban perforé, nous pensons généralement au ruban étroit, avec une ligne de trous d'entraînement (...). Ce ruban — destiné aux ordinateurs, télétypes, machines à écrire automatiques, etc. — peut contenir de grandes quantités de textes divers (JOLLEY, Trait. inform., 1968, p. 202). V. bande1 B 2 b ex. de Électron. 1959.
MÉCAN. Lame élastique qui vient s'appliquer par serrage contre le tambour d'un frein. Quand les wagonnets descendent par leur propre poids, le câble passe sur une poulie fixée solidement au sommet du plan sur l'arbre de laquelle est monté un frein à ruban normalement serré (BRESSON, Manuel prospect., 1923, p. 338).
MÉTALL. Fer feuillard plus mince que le feuillard ordinaire, que l'on obtient au laminoir. Généralement, le ruban laminé à chaud, en acier ordinaire, ou en acier de qualité, est destiné à être ensuite laminé à froid (Encyclop. sc. et techn., Paris, Lidis, t. 5, 1975, p. 17).
MÉTROLOGIE
Instrument de mesure des arpenteurs, en forme de ruban métallique portant des divisions en mètres, qui s'enroule après usage dans une boîte circulaire. (Dict. XXe s.). Synon. roulette.
Ruban (centrimétrique, métrique), centimètre, mètre à ruban, ou en appos., mètre ruban. Ruban gradué en centimètres, en toile ou en matière plastique, qui sert à prendre des mesures. Pour effectuer cette mensuration [du périmètre thoracique], on se sert, en général d'un ruban centimétrique gradué de un à cent-cinquante centimètres (BARATOUX, La Voix, 1912, p. 36). Un mètre à ruban épousant le contour de l'arbre (AMBROISE, Monteur mécan., 1949, p. 95).
PÂTISS. Mince bande de pâte. (Dict. XIXe et XXe s.).
♦ [À propos d'un mélange de jaunes d'œufs ou d'œufs entiers et de sucre semoule, longuement travaillé] Couler en ruban (rare), faire/ former le ruban. Présenter une consistance lisse et homogène. Fouettez 125 g de sucre et 4 œufs (...) jusqu'à ce que le mélange fasse le ruban (Les Carnets de cuis., Paris, Hachette Pratique, 1978, n ° 10, p. 36). Mélanger les jaunes et le sucre avec une cuiller en bois jusqu'à ce que le mélange (...) coule en ruban (A. BOUQUET, La Cuis. simple en 1000 recettes et conseils, Paris, UNIDE, s.d., p. 235).
TECHNOL. Scie à ruban. ,,Scie mécanique dont la lame est un ruban d'acier fermé sur lui-même, passant sur deux poulies dont l'une est motrice`` (DEW. Mes. 1973). La scie à ruban est employée pour faire des sections minces et longues dans les pièces métalliques et dans les pièces de bois (GORGEU, Machines-outils, 1928, pp. 129-130).
TEXT. Ruban (de fil). Assemblage de fibres textiles, juxtaposées, sans aucune torsion, qui constitue le mode de présentation des matières textiles devant être filées. Le filage [des fibres de chanvre] consiste dans la torsion des rubans de gauche à droite (GALOPIN, Lang. mar., 1925, p. 25).
c) Élément végétal ou structure organique qui affecte la forme d'un ruban. Je vis Célie (...) frissonnante comme l'algue dont les longs rubans s'enlaçaient à ses pieds (SAND, Mlle Merquem, 1868, p. 217). La présence d'une carapace immobile chez les Tortues ne laisse plus subsister (...) qu'un ruban musculaire reliant les apophyses transverses des vertèbres (E. PERRIER, Zool., t. 4, 1928, p. 3020).
Spécialement
ANAT., vieilli. Rubans de la glotte, rubans glottiques ou rubans vocaux. Synon. cordes vocales (v. corde). Rubans de la glotte ou rubans vocaux. M. Cuvier a désigné sous ce nom les cordes vocales (NYSTEN 1824). La partie mobile des cordes vocales ou rubans vocaux (BARATOUX, La Voix, 1912, p. 6). V. glottique ex. de Arts et litt., dér. s.v. glotte.
BOT. Ruban d'eau. Synon. de rubanier (v. ce mot B). Les longues herbes appelées rubans d'eau (...) tremblent incessamment dans ses petits remous silencieux [du fossé] (SAND, Valentine, 1832, p. 18).
2. a) Bande allongée qui se forme et se détache sur un fond de couleur différente ou dans l'espace. Ruban de fumée. Un coup de pistolet retentit. Un ruban de feu courut sur la poussière (ABOUT, Roi mont., 1857, p. 264). Une mer couleur thé, où traînent de longs rubans jaunâtres de vieille écume (GIDE, Voy. Congo, 1927, p. 686).
b) Bande mince et longue tracée sur quelque chose; marque naturelle de forme allongée et étroite. [Les molaires de l'éléphant] présentent, quand elles sont usées, des losanges dans l'éléphant d'Afrique, des rubans étroits et festonnés dans l'éléphant des Indes (CUVIER, Anat. comp., t. 3, 1805, p. 165). Plus d'un cheval avait aussi sur les flancs de ces grands rubans rouges qui montrent où la balle est entrée (ERCKM.-CHATR., Hist. paysan, t. 2, 1870, p. 172).
3. a) Surface de forme allongée et étroite. Ruban de gazon, de verdure; ruban d'une rivière. La façade [de la maison], devant laquelle se déroulait le ruban d'une terrasse sablée, était ombrée par une galerie de bois (BALZAC, Enf. maudit, 1836, p. 408). Au-dessus d'elle, entre les maisons rapprochées, s'étendait un ruban de ciel pâle, envahi par le clair de lune (, Aphrodite, 1896, p. 149).
b) En partic.
Ruban (de route, d'avenue, etc.). Route, (avenue, etc.) envisagée sous son aspect rectiligne. Elle regardait à gauche, enfilant un long ruban d'avenue, s'arrêtant, presque en face d'elle, à la masse blanche de l'hôpital de Lariboisière (ZOLA, Assommoir, 1877, p. 376). Un ruban de route carrossable existait de Saint-Nicolas à Randa qui n'était relié à aucun réseau routier plus considérable (BRUHNES, Géogr. hum., 1942, p. 58). V. long I A 2 a ex. de Rolland.
P. méton. Trajet. J'ai encore un long ruban de route (BERNANOS, Soleil Satan, 1926, p. 176).
Arg. de la prostitution. Le ruban. Le trottoir. Dès qu'ils ont deux nanas sur le ruban, les jeunots[,] vous les voyez briller (Pt Simonin ill., 1957, p. 63).
c) GÉOM. Ruban de Möbius. Surface à un seul côté, non orientable. Möbius qui signale le premier exemple de surface unilatère (ruban de Möbius, 1858) (Hist. gén. sc., t. 3, vol. 1, 1961, p. 47). V. orientable dér. s.v. orienter ex. de BOUVIER-GEORGE Math. 1979.
4. Littér. Suite de personnes ou d'animaux, série d'éléments disposés en ligne. Ruban de fourmis. Un ruban de danseurs serpentait lentement au son d'une musique effroyable (ABOUT, Roi mont., 1857, p. 117). Les courbes de la Meuse étincellent au soleil couchant et dessinent sur la plaine pâle un chemin de feu, analogue au ruban des convois automobiles dans la nuit (BORDEAUX, Fort de Vaux, 1916, p. 110).
REM. Rubanté, -ée, adj., vieilli. Garni de rubans. Synon. enrubanné (usuel), rubané (vieilli). Les peignoirs sans manches, rattachés aux épaules par des pattes rubantées de soie tendre (HUYSMANS, Marthe, 1876, p. 35).
Prononc. et Orth.:[]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. a) 1260 « bande de tissu, plus ou moins étroite, servant de lien, d'ornement, d'attache » (ÉTIENNE BOILEAU, Métiers, 78 ds T.-L.); b) 1802 « marque d'une décoration qui se porte à la boutonnière gauche » (BAUDRY DES LOZ., Voy. Louisiane, p. 68); 2. 1690 beaux-arts (FUR.); 3. a) 1730 « bande mince et assez étroite d'une matière flexible » ici en partic. « cire réduite en petits filets plats » (SAVARY d'apr. FEW t. 16, p. 722a); b) 1954 ruban magnétique (RUYER, Cybern., p. 41); 4. 1690 beaux-arts (FUR.); 5. 1765 ruban d'eau (Encyclop.). Issu par labialisation du -i- devant la labiale -b-, de riban « id. » att. à partir de 1394 (ds GDF. Compl.), mais prob. plus anc. et lui-même issu du m. néerl. ringband « collier » (v. FEW t. 16, pp. 721b-723a). Fréq. abs. littér.:1 795. Fréq. rel. littér.:XIXe s.: a) 2 247, b) 3 699; XXe s.: a) 2 770, b) 2 067. Bbg. BRÜCH (J.). Frz. « galée »... Z. rom. Philol. 1936, t. 56, pp. 634-636. — GALL. 1955, p. 157 (s.v. ruban bleu). — GRIFFIN (D.). Language. 1955, t. 31, pp. 463-464. — ORR (J). Words and sounds in Engl. and Fr. Oxford, 1953, pp. 244-252. — QUEM. DDL t. 4, 33. — SAIN. 1972 [1907] p. 101. — THURNEYSEN 1884, pp. 110-111.

ruban [ʀybɑ̃] n. m.
ÉTYM. 1260; var. riban, en anc. franç.; moy. néerl. ringhband « collier ».
1 Étroite bande de tissu, servant d'ornement, d'attache. || Ruban de chanvre, de lin, de laine, de coton, de soie… 1. Fleuret, padou; galon || Rubans unis, croisés, façonnés, imprimés… || Fabrication des rubans. Passementerie, rubanerie.Ruban retenant les cheveux ( Catogan; → Boucle, cit. 5), servant de coiffure ( Serre-tête). || Les rubans d'une fontange. || Nœud de rubans. Bouffette, chou, coque, rosette. || Fleurs liées, nouées par un ruban (→ 1. Bouquet, cit. 5 et 7). Faveur (cit. 20). || Ruban servant à ficeler les paquets. Bolduc. || Violon empanaché de rubans (→ Ménétrier, cit. 1). Enrubanné. || Des flots de rubans. || Ruban qu'on porte au bras. Brassard.Les rubans dans la mode masculine, aux XVIIe et XVIIIe siècles. || Ruban de souliers (→ Pattu, cit.). || « L'homme aux rubans verts » (→ Bourru, cit. 1).Rubans servant de bordure, de garniture. Liseré; galon, ganse. || Ruban ruché. || Ruban de chapeau, de bonnet ( Bavolet, cocarde). || Ruban de chapeau d'homme. Bourdalou, cordon (→ Costume, cit. 3).Ruban d'épaule (d'une combinaison, d'une chemise). Épaulette (→ Entrevoir, cit. 5). || Ruban pour garnir les ourlets, les coutures. Extra-fort. || Ruban élastique, extensible d'une jarretelle, d'une jarretière.Porter une croix, un bijou attaché à un ruban (→ À la jeannette).Acheter des rubans chez le mercier.
1 — (…) et si vous voulez entendre dessous quelque autre chose, c'est vous qui faites l'ordure, et non pas elle, puisqu'elle parle seulement d'un ruban qu'on lui a pris.
— Ah ! ruban tant qu'il vous plaira (…)
Molière, Critique de l'École des femmes, 3.
2 (…) rien ne se trouva de manque sur l'inventaire. La seule Mlle Pontal perdit un petit ruban couleur de rose et argent, déjà vieux. Beaucoup d'autres meilleures choses étaient à ma portée; ce ruban seul me tenta, je le volai, et comme je ne le cachai guère, on me le trouva bientôt.
Rousseau, les Confessions, II.
3 Fardée et peinte comme au temps des bergeries,
Frêle parmi les nœuds énormes de rubans,
Elle passe (…)
Verlaine, Fêtes galantes, « L'allée ».
Collectif. || Du ruban. || Acheter deux mètres de ruban.
Ruban de gros-grain. Gros-grain. || Une ceinture de ruban vert pâle (→ Gerbe, cit. 4).
tableau Noms et types de tissus.
Cette bande servant d'insigne à une décoration ( Cordon). || Le ruban de la Légion (cit. 9) d'honneur; le ruban rouge (→ Décerner, cit. 3; fleurir, cit. 17). || Le ruban (bleu) de l'ordre du Mérite. || Le ruban violet des palmes (cit. 7) académiques. || Le ruban et la rosette.
4 Teste, qui est commandeur de la Légion d'honneur, en a la rosette à la boutonnière; Cubières, qui est grand officier, le simple ruban.
Hugo, Choses vues, I, 1847, Procès Teste et Cubières.
Fig. Le ruban bleu (XXe; angl. Blue Riband, 1875; par allus. au trophée symbolique décerné autrefois pour un record de vitesse aux paquebots transatlantiques effectuant le service entre l'Europe et les États-Unis) : symbole d'une supériorité dans un domaine quelconque; cette supériorité.
(1740). || Ruban de queue, qui nouait les queues de cheveux.Fig. Chemin, route :
5 (…) le maître de poste, grand et gros homme d'environ soixante ans, assis au point culminant de ce pont, pouvait, par une belle matinée, parfaitement embrasser ce qu'en termes de son art on nomme un ruban de queue.
Balzac, Ursule Mirouët, Pl., t. III, p. 265.
6 (…) cette longue route que les postillons appelaient encore : un fier « ruban de queue », en souvenir de la leur, pourtant coupée depuis longtemps.
Barbey d'Aurevilly, les Diaboliques, « Le rideau cramoisi », p. 19.
2 (1730). Bande mince et assez étroite d'une matière flexible. || Centimètre, mètre à ruban; ruban gradué (de toile, de métal flexible). || Ruban isolant ( Chatterton). || Ruban adhésif. Adhésif (n. m.), collant (n. m.), 2. scotch (marque déposée).(1877, Année sc. et industr. 1878, p. 159). || Ruban encreur d'une machine à écrire. || Ruban de papier d'un téléscripteur.
7 Seule la sténographe (…) tapait sur son clavier d'où sortait le ruban, comparable au ruban de la Bourse, sur lequel Rebendart comptait bien inscrire avant une heure le vrai cours de l'honneur et le vrai change du pouvoir.
Giraudoux, Bella, VIII.
Ruban magnétique, qui sert à enregistrer les sons ou sert de support à l'enregistrement des données dans un ordinateur. Bande.Arm. Spirale d'acier employée dans la fabrication de canons d'armes à feu.Ruban d'acier. || Scie à ruban. || Rasoir à ruban (dans lequel un ruban d'acier souple remplace la lame).
Ruban de fil, disposition des fibres textiles après le cordage, en nappes que l'on peut soumettre au peignage, à l'étirage, etc.Pâtiss. Bande étroite de pâte.Géom. || Ruban de Moebius, surface « unilatère » (à un seul côté) non orientable.
Anat. || Ruban olfactif. || Rubans de Reil : faisceaux de fibres nerveuses du cerveau (neurones bulbo-thalamiques : ruban de Reil médian).
(1765). || Ruban d'eau : plante aquatique à feuilles rubanées ( 2. Rubanier).
3 Archit., décoration. Motif décoratif rappelant un ruban enroulé, caractéristique du style Louis XVI (→ Époque, cit. 13).
4 (1800, « longue route »). Fig. Se dit d'une chose plate et étroite, de ce qui évoque un ruban. || Le ruban d'une route (→ ci-dessus, 1. : ruban de queue), de la chaussée (→ Calvaire, cit. 4). || Les longs rubans d'argent des limaces (1. Limace, cit.). || Rubans de feu (→ Moirer, cit. 1).
8 (…) sur la grande route qui étendait sans en finir son long ruban de poussière (…) il s'en allait ruminant son bonheur (…)
Flaubert, Mme Bovary, I, V.
9 Je veux peindre un peu de ce que j'ai vu, derrière les vitres du wagon, et le double ruban, à ma droite et à ma gauche, de rivières courantes, de mers bleues et grises.
Colette, Belles saisons, p. 145.
(1896). Argot. Trottoir.
10 (…) pas une seule souris du claque tout le long du parcours Edgwin Road, Dott Street… Shaftesbury… pourtant joliment fréquenté… Le Ruban des Dames !…
Céline, le Pont de Londres, p. 140.
(1904). Fam. Route, trajet, chemin. || On a encore un sacré ruban, un sacré bout de ruban à se farcir !
DÉR. et COMP. Rubané, rubaner, rubanerie, rubaneur, 1. rubanier, 2. rubanier. Enrubanner.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • ruban — ruban …   Dictionnaire des rimes

  • ruban — RUBAN. s. m. Espece de tissu plat, fort mince, dont la largeur ne passe point trois ou quatre doigts, & qui est fait de soye, de laine, de fil, &c. Ruban large. ruban estroit. ruban demi large. ruban de laine. ruban de fil. ruban de soye. ruban d …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Rúbaň — (Village) Administration Pays  Slovaquie …   Wikipédia en Français

  • Ruban — may refer to:*Viktor Ruban, Ukrainian athlete *Rúbaň, Slovakia …   Wikipedia

  • Ruban — Ruban, Wafilj, geb. 1739 in Kleinrußland, starb 1759 in Petersburg als Collegienrath u. Director der Jekaterinoslawschen Schule; er schr. u.a.: Allgemeines vollständiges Reisebuch, Petersburg 1778, 3 Thle., 3. A. 1793; Beschreibung von Moskau,… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • ruban — rubán s. n. Trimis de siveco, 10.08.2004. Sursa: Dicţionar ortografic …   Dicționar Român

  • Ruban — French for ribbon …   Dictionary of the English textile terms

  • RUBAN — s. m. Tissu de soie, de fil, de laine, etc., qui est plat et mince, et qui ordinairement n a guère plus de trois ou quatre doigts de large. Ruban large. Ruban étroit. Ruban demi large. Ruban de laine. Ruban de fil. Ruban de soie. Ruban d or et d… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • RUBAN — n. m. Bande étroite de soie, de fil, de laine, etc., qui est plate et mince, et qui ordinairement n’a que quelques centimètres de large. Ruban d’or, d’argent. Ruban de taffetas. Ruban satiné. Ruban uni. Ruban couleur de feu. Ruban bleu, vert, etc …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Ruban — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sur les autres projets Wikimedia : « Ruban », sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) Un ruban est une bande longue et étroite d un… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.